• Foire Aux Questions

    Pourquoi Paris-Tokyo ?

    Parce que Paris-Pékin n’était plus possible à cause du changement de loi en Chine. Il faut en effet avoir un permis chinois et un véhicule immatriculé en Chine pour entrer sur le territoire. Alors on a préféré aller jusqu’au Japon, un pays qui nous attire au moins autant.

    Vous avez quoi comme moto ?

    Une Suzuki VanVan 125 de 2003. Un modèle assez récent avec peu de kilomètres au compteur pour le moment.

    Pourquoi avoir choisi une 125 ?

    Parce qu’une 125 c’est facile à réparer, endurant, ça consomme peu et ça coûte pas très cher. Quand on décide de partir pour des pays hors UE (mais pas tous, il faut se renseigner au préalable) avec son véhicule, il faut payer une caution au moins égale à la valeur de celui-ci à l’Automobile Club Association. Vous comprendrez donc qu’en prenant une moto peu onéreuse, on doit moins à cette association!

    Vous partez avec quoi comme affaires ?

    On a prévu d’emmener des affaires pour une semaine environ. On a aussi pris quelques vêtements thermiques pour certains passages (Altaï notamment). En dehors des vêtements, on a tout l’électronique pour les souvenirs et la mécanique pour prévoir les pannes !

    Comment vous faites avec votre travail ?

    Emilie est fonctionnaire et a pu prendre une « disponibilité », ce qui lui assure de garder son poste à son retour. Pour ma part, c’était un arrangement lors de mon entretien d’embauche, et je remercie encore mon manager de l’époque (hein Quentin?) pour son ouverture d’esprit.

    Et la moto ? vous la revendez une fois au Japon ?

    Eh bien non ! Car si l’on souhaite récupérer notre caution laissée à l’automobile club de France, il faut ramener le véhicule au bercail. Alors, elle prendra le bateau, pendant que nous, on rentrera en avion.

    Pour dormir, vous allez faire comment ?

    A vrai dire, on ne sait pas exactement. On va utiliser au maximum le réseau communautaire couchsurfing, afin d’aller le plus possible à la rencontre des populations locales. Mais dans les autres cas, ce sera certainement un mix d’hôtels, auberges de jeunesse, et camping.